→ Chloe Dewe Mathews – Thames Log
Chloe Dewe Mathews – Thames Log Chloe Dewe Mathews – Thames Log Chloe Dewe Mathews – Thames Log Chloe Dewe Mathews – Thames Log Chloe Dewe Mathews – Thames Log Chloe Dewe Mathews – Thames Log Chloe Dewe Mathews – Thames Log
49,00€

Thames Log de la photographe et réalisatrice britannique Chloe Dewe Mathews examine la nature en constante évolution de notre relation à l'eau, des anciennes festivités païennes aux rituels de la vie moderne. 

Dewe Mathews a passé cinq ans à photographier le long de la Tamise, de sa source de flaque d'eau à sa grande embouchure estuarienne. Elle concentre son attention sur des vies qui se chevauchent avec la rivière mais dont les activités passent souvent inaperçues, comme les observateurs de navires, qui enregistrent le flot continuel de navires qui traversent Tilbury, et les mudlarks, qui peignent les boues de la ville pour trouver des trésors romains et saxons. Au-dessus de la Tamise à marée, qui transforme le paysage deux fois par jour, la jeune rivière serpente doucement à travers la campagne verdoyante. Là, Dewe Mathews rencontre des rituels néo-païens, des bâtisseurs de coracle excentriques et les gardiens de cygnes royaux. Loin de détenir une identité fixe, la Tamise devient protagoniste d'une série de cérémonies et de pratiques qui se déroulent sans heurts en aval, de l'incendie des bateaux à Oxford à la prière du soir à Southend ; des baptêmes de masse aux rites de passage des adolescents. 

Malgré son statut de l'une des rivières les plus emblématiques et les mieux documentées au monde, la Tamise documentée par Dewe Mathews vous invite à regarder au-delà de la rivière pour considérer les rituels religieux et laïques, et comment le sens et l'identité sont construits à travers des pratiques à la fois grandes et petits, privés et publics. Pour certains, la Tamise représente une source à partir de laquelle rêver, ou imaginer d'autres lieux, d'autres fleuves : la Volga, le Congo, le Gange, l'Arcadie. Pour d'autres, il représentera un point de départ définitif, car leurs cendres seront dispersées dans son flux.

Comme une grande partie du travail de Dewe Mathews, Thames Log oppose la tendance de la photographie documentaire à catégoriser et à classer au mystère et à la poésie de la vie quotidienne. Organisé géographiquement sur des pages roulantes pliées en français, Thames Log enregistre non seulement les événements dans tout le spectre d'importance, mais aussi les coordonnées GPS exactes, les dates, les marées et la météo de chacun. Dewe Mathews invoque une anthropologie de la vie quotidienne, tout en réfléchissant au processus d'enregistrement et de collecte de données visuelles le long de la rivière, révélant le rituel photographique personnel qui a évolué.

En donnant à ses images lyriques un fondement rationnel, Dewe Mathews nous arrête et nous plonge dans le flux changeant de la rivière, sculptant une histoire sans fin du Grand Londres et des comtés environnants, dans toute leur diversité.

Thames Log est coédité avec le Fondation Martin Parr pour accompagner une exposition de la série à la Fondation, du 20 mai au 29 août.

FERMER