→ Bobby Doherty - Oiseau de mer
Bobby Doherty - Oiseau de mer Bobby Doherty - Oiseau de mer Bobby Doherty - Oiseau de mer Bobby Doherty - Oiseau de mer Bobby Doherty - Oiseau de mer Bobby Doherty - Oiseau de mer Bobby Doherty - Oiseau de mer Bobby Doherty - Oiseau de mer Bobby Doherty - Oiseau de mer
42,00€

Seabird est un livre de moments observés par le photographe américain Bobby Doherty entre 2014 et 2018.

Doherty fait des photographies qui vont droit au but. À première vue, certaines des photographies de Seabird se sentent glorieusement trop simplifiés, les objets et les situations mijotés jusqu'à leurs éléments constitutifs nus ; le verre le plus clair sur la nappe la plus rouge, la rosée la plus humide sur la feuille la plus douce. Doherty est prompt à embrasser à la fois le sens et le non-sens de la vie quotidienne avec une égale mesure : des paysages et des portraits émotifs et bucoliques côtoient les déchets de la ville, les animaux, la nourriture et les fleurs. Ce qui ressort, au final, ressemble à un égalitarisme photographique, où le minuscule et l'immense, le banal et le sublime, se serrent la main à travers les pages.

Malgré son succès en tant que photographe de natures mortes, Doherty tient à éviter la catégorisation ou à suranalyser ses images, se plaçant dans une lignée de ceux qui ont une forte envie de faire des photographies, de manière cohérente et extensive, sans souci de cohésion ou de rétrospection. Dans cette ouverture, Seabird devient une tapisserie d'images humaine identifiable, suggérant le changement d'humeur ou le changement d'émotions. En un clin d'œil, l'œuvre passe du kitsch Hallmark-carte de vœux à la juxtaposition ironique, du stéréotypé à l'absurde.

Malgré ce relâchement, de nombreuses images font l'objet d'un examen médico-légal, dans lequel chaque détail, couleur et forme demande de l'attention. À travers la caméra de Bobby, la boue et le mélange du monde humain et naturel sont aplatis et miroitent d'émerveillement, joyeux et sans vergogne sentimental.

Bobby Doherty (né en 1989 à Brewster, New York) a obtenu son BFA à la School of Visual Arts. Son travail a été présenté dans Festin pour les yeux (Aperture, 2017), The British Journal of Photography, Vice et autres. Ses clients incluent le Museum of Modern Art, Bergdorf Goodman, Apple, le New York Times et Time Magazine. Il a été photographe du New York Magazine de 2013 à 2018

224 pp, 169 planches couleurs, 160 × 240 mm Section cousue couverture rigide avec une toile imprimée et gaufrée                                                 Loose Joints, Septembre 2018

FERMER