→ Irene Zottola – caro (-15%)
Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%) Irene Zottola – caro (-15%)
24,00€ 28,00€
Afin de s'échapper du labyrinthe dans lequel ils avaient été emprisonnés, Dédale a fabriqué une paire d'ailes pour lui-même et pour son fils Icare. Voler les rendrait libres. Dans son enthousiasme, après avoir pris son envol, Icare s'est approché trop près du soleil, à la suite de quoi la chaleur a fait fondre la cire qui retenait les plumes sur son dos et il a fini par tomber dans la mer et se noyer.

Au cours de l'histoire, une liaison s'est tissée entre l'homme et le ciel ; entre le désir de VOLER et le sens physique et symbolique du vol. De ce fait, la fuite rassemble des éléments contraires et complémentaires : l'éternel et ascendant par opposition au périssable et descendant, l'espoir et la détresse dans l'acte d'apprendre à voler et ainsi s'élever ou plonger au sol ; vie et mort.

Notre envie de VOLER répond à notre besoin de nous déplacer d'un endroit à un autre, même si nous plongeons très souvent dans un abîme, comme Icare.

S'envoler, c'est là que réside la poésie.

 

108 pages, 220 × 160 mm
Relié en tissu
Édition bilingue : espagnol/anglais
Éditions Anomalas, 2021
FERMER